« Rouge Brésil » de J-C Rufin

« Rouge Brésil »   de Jean-Christophe Rufin (Prix Goncourt 2001)

téléchargement (11)

 

Le contexte général du livre est la conquête du Brésil par les français durant la Renaissance.

Nous rencontrons Just et Colombe, frère et sœur. Très attachés l’un à l’autre, ils sont embarqués pleins de faux espoirs pour le Brésil en tant qu’interprètes.

Nous découvrons la Baie de Rio qui n’est que jungle, indiens cannibales, oiseaux exotiques et couleurs lumineuses.
Nous suivons l’installation des colons avec pour chef, le chevalier de Villegagnon, fervent catholiques.

L’évolution des personnages donne une vraie valeur au récit : Discorde entre protestants et catholiques, éloignement entre frère et sœur, opposition entre la France et le Portugal.

En résumé : Livre captivant avec une multitude de détails qui nous fait réellement vivre l’histoire.

Ce que j’ai aimé :
• Le caractère de Colombe, jeune fille vive et indépendante,
• L’écriture très littéraire (richesse du vocabulaire) mais très facile à lire !
• Les rebondissements de l’histoire
Ce que j’ai moins aimé :
• Pour moi, le récit est un peu trop porté sur les tensions religieuses entre colons.

 

Biographie de J-C Rufin ICIrufin

2 Réponses

  1. Il est indéniable que l’écriture est digne d’un prix Goncourt, mais…. j’ai trouvé que l’histoire se « trainait » un peu ! Toutes ces pages consacrées à la religion, à la guerre entre les croyances catholiques et protestantes ! C’est un peu long. Par contre, la fratrie de Just et Colombe est très attachante. Chacun d’eux à une personnalité bien différente. Just un peu écorché entre l’ancien et le nouveau Monde. Colombe amoureuse de cette vie sauvage et primitive où elle s’intègre parfaitement. Quant au chevalier de Villegagnon, chevalier de l’Ordre de Malte, c’est lui qui attire et accueille les protestants dans « son » île. Il fait tout d’abord montre d’une excessive tolérance pour un homme de cet Ordre mais ensuite….. devient presque pire que les sauvages cannibales du fait de ses actes barbares et sanguinaires.
    En résumé, c’est un livre où l’on sent la patte de l’académicien mais je pensais découvrir un roman historique sur la colonisation du Brésil et non retomber dans une mini guerre de religion.

    Aimé par 1 personne

    1. J’avais également trouvé que le récit était trop porté sur cette mini guerre….

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :