« Le lecteur de cadavres » de Antonio Garrido

« Le lecteur de cadavres » de Antonio Garrido

Ce livre m’a été conseillé par …. Edwige ! (C’est pas la dernière fois que je marque cette phrase, j’ai encore du stock 😉 )
Bon j’avoue, vu l’épaisseur et le format du livre, il est resté 1 an sur mon étagère… (Pas très pratique dans le métro). Grosse erreur de ma part ! J’ai découvert une petite pépite 🙂

L’histoire :le lecteur de cadavre
Nous sommes au XIIIème siècle en Chine sous le règne de l’Empereur Ningzong. Suite à une série d’évènement plus tragique les uns que les autres, Cì Song, jeune homme de famille modeste se retrouve à mendier dans la capitale de l’Empire, Lin’an.
Grâce à ces exceptionnelles facultés pour découvrir la cause des décès, il est admis à l’Académie Ming, une prestigieuse école.
Ces dons arrivent aux oreilles de l’Empereur. Celui-ci le convoque pour enquêter sur des meurtres qui menacent la paix de l’Empire.
Réussir et c’est la gloire ….mais échouer et c’est la mort pour Cì !

***

On rentre très vite au coeur de la vie de Cì.
L’histoire commence très vite : Sa petite soeur, Troisième est malade. Son frère abuse de son statut d’aîné, sa mère très effacée et son père semble cacher un secret.

***

J’ai beaucoup appris sur la culture asiatique du Moyen-âge.
L’époque était très dure pour le peuple : beaucoup de misère, de meurtres, de maladies, de violences gratuites… La vie est cruelle et sans pitié pour eux.
D’un autre côté, l’obéissance envers les ainés de la famille mais aussi les rituels et le respect vis à vis des morts sont très marqués.
Antonio Garrido écrit aussi bien sur la vie des gens “sans le sous” que sur la façon de vivre des riches. Cela apporte du réalisme au roman.
J’ai littérallement été aspiré dans cette histoire. Impossible de m’arrêter de le lire !

Parlons (un peu) des personnages :

  • ….je dirais qu’il est naïf, entier et pugnace. Par moment, je l’ai détesté de se faire avoir si facilement mais en même temps c’est ce qui rend le “héros” intéressant et touchant.
  • Le professeur Ming est très attachant. Au fil du récit on apprend à le connaitre et à comprendre sa personnalité.
  • Je ne pourrais rien dire sur les autres protagonistes de l’histoire sans dévoiler une partie de l’intrigue, néanmoins ils sont tous complexes et bien travaillés.

En bref, Je recommande ce livre ! coeur

Publicités

Une Réponse

  1. Voici un livre aux multiples rebondissements qui m’a tenu en haleine jusqu’à la dernière page ! Ci, jeune homme sensible, ingénieux et surtout très naïf est un personnage très attachant. La malchance le poursuit tout au long du livre. Quand on pense qu’il est enfin sorti d’affaire, il retombe dans une nouvelle situation catastrophique. C’est un roman très distrayant, bourré de détails sur la vie quotidienne de la Chine médiévale avec ses strictes règles de conduite, le code d’honneur en vigueur au sein de la famille, les rites à respecter et… les châtiments physiques disproportionnés pour le moindre manquement. Certains passages sont très durs à lire mais c’est un très bon polar historique que je conseille fortement.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :