Hypothermie – Arnaldur Indridason

« Hypothermie » de Arnaldur Indridason

L’intrigue :

Un soir d’automne. Maria est retrouvée pendue dans son chalet d’été sur les bords du lac de Thingvellir. Après autopsie, la police conclut à un suicide.hypothermie

Quelques jours plus tard, Erlendur reçoit la visite d’une amie de cette femme qui lui affirme que ce n’était pas « le genre » de Maria de se suicider et qui lui remet une cassette contenant l’enregistrement d’une séance chez un médium que Maria était allée consulter pour entrer en contact dans l’au-delà avec sa mère.

Obsédé par le deuil et la disparition, harcelé par les frustrations de ses enfants, sceptique devant les croyances islandaises, bourru au coeur tendre, le commissaire Erlendur poursuit sa recherche sur lui-même et rafle tous les suffrages des lecteurs.

Mon avis :

J’avais beaucoup d’attente concernant ce roman policier et je dois avouer que j’ai été assez déçue par le premier tiers du livre puis je me suis prise au jeu.

L’intrigue est assez longue à se mettre en place, Erlendur fouine beaucoup dans les affaires classées de disparus. Il pose des questions aux proches mais on comprend pas vraiment pourquoi.

Après 1/3 du roman, nous découvrons ce qui taraude notre policier ! Et effectivement, on ne peut qu’être d’accord avec lui….n’est-pas étrange que Maria qui n’a jamais supporté la solitude et la peur du noir décide de se suicider seule et dans le noir ?
A travers Maria, Hypothermie traite beaucoup du sujet de “la vie après le mort”.
La Mort est-elle la fin de toutes choses ? Retrouve-t-on nos propres disparus lors de notre mort ?
Nous voyons les conséquences et interrogations que peuvent provoquer ces “non-réponses” sur les personnes anglac de Thingvelliroissés par ces questions. Jusqu’où est-on prêt à aller pour savoir ?

En parallèle, nous découvrons les conséquences des décisions / actes des parents sur la psychologique des enfants. Pourquoi Maria a-t-elle peur du noir ? Pourquoi Erlendur a ce sentiment de culpabilité ? etc…

Dans cette enquête non officielle, Erlendur se montre pugnace et perspicace. C’est un homme assez sombre, il ne respire pas la joie de vivre. Au fur et à mesure, on comprend d’où lui vient cette personnalité.

En résumé :
Ce n’est pas un coup de Coeur, c’est néanmoins un livre à découvrir 🙂

Lecture du mois de Novembre du Club de lecture

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :