Jean-Michel Guenassia – Festival du livre d’Issy-Les-Moulineaux

Samedi 10 Juin 2017 avait lieu le Festival du Livre à Issy-Les-Moulineaux, sous le parrainage de Bernard Pivot.
Eric-Emmanuel Schmitt donnait également une conférence. Plus de 50 auteurs étaient présents (voir la liste ICI) dont Jean-Michel Guenassia.

68109_une-jean-michel-guenassia2 Je me suis attardée avec cet auteur car « Le club des Incorrigibles Optimistes » m’avait été donné par une amie, j’avais adoré. C’est des bons souvenirs du coup l’association d’éléments fait que je me suis arrêtée à son stand 😉

Il n’a pas été avare d’anecdotes et je l’en remercie.

Je vais parler du roman policier « Dernière Donne », je précise que je ne l’ai pas encore lu, voici son « histoire » :

A l’origine, Jean-Michel Guenassia a écrit ce roman en 1984 mais il est vite tombé dans l’oubli. Suite au succès du « Club des Incorrigibles Optimistes », on lui a demandé de réactualiser ce roman il y a environ deux ans. La réactualisation du roman était nécessaire pour situer l’intrigue de nos jours et non dans les année 1980. Avec l’essor de la technologie (Internet, smatphone, tablette, etc…) le « Dernière Donne » initial aurait paru « passé de mode ».

Petit résumé :
Dans la vie, il y a les bons et les méchants, et il y a les autres. Baptiste Dupré est un homme atypique. Les codes classiques de la morale ne lui inspirent rien, il est libre et affranchi, c’est un joueur. Rien ne le définit mieux que le jeu, l’adrénaline, le coup de poker qui vient rompre l’équilibre fragile d’une partie. Ne craignant ni le hasard ni la concurrence, sa confiance lui a rapidement permis de venir à bout de tous les obstacles dressés sur son chemin. C’est ainsi qu’il a construit sa carrière d’avocat et gagné le coeur de sa femme. Mais après quelques années, Baptiste finit par s’ennuyer ferme. Les jours qui se succèdent lui semblent devenus ternes et répétitifs. Jusqu’au soir où il croise enfin un adversaire à sa mesure. Et qu’il se lance dans un pari terriblement risqué?

*****

Je me suis également laissé tenter par le second roman de l’auteur « La vie rêvée d’Ernesto G. » Dans cette « suite » du Club des Incorrigibles Optimistes, Jean-Michel Guenassia nous embarque dans l’Histoire à travers la vie itinérante, insolite de son héros, Joseph.

« 1910-2010. Prague, Alger, Paris. Nous suivons la traversée du siècle de Joseph Kaplan, médecin juif praguois, des guinguettes de Joinville à la peste d’Alger, de la guerre à l’effondrement communiste. Ses amours, ses engagements, ses désillusions sont contés à travers les tourmentes de l’Histoire. Et surtout, la rencontre qui bouleversa sa vie, celle qu’il fit un jour de 1966 avec un révolutionnaire cubain, un certain Ernesto G., échoué dans la campagne tchèque après sa déroute africaine. »

*****

Pour info, voici son nouveau roman :51cxTSwERcL._SX210_

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :