Club de lecture #21 – Les vies multiples d’Amory Clay / Wiliam Boyd

Ce mois-ci, nous nous sommes retrouvé au « Coup d’Etat » pour un Brunch bien copieux ! Et cerise pour le gâteau….nous avons fait la connaissance de l’adorable bébé du Club, je nomme « Hector » ! (Merci Silvia ! 🙂 )

La lecture commune était « Les vies multiples d’Amory Clay » de Wiliam Boyd.

2098117-gf

Petit résumé :

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la très jeune Amory Clay se voit offrir par son oncle Greville un appareil photo et quelques conseils rudimentaires pour s’en servir. Elle ignore alors que c’est le déclencheur d’une passion qui façonnera irrévocablement sa vie future.

Un bref apprentissage dans un studio et des portraits de la bonne société laissent Amory sur sa faim. Sa quête de vie, d’amour et d’expression artistique l’emporte bientôt dans un parcours audacieux et trépidant, du Berlin interlope des années vingt au New York des années trente, de Londres secoué par les émeutes des Chemises noires à la France occupée et au théâtre des opérations militaires, où elle devient l’une des premières femmes photoreporters de guerre.

Sa soif d’expériences entraîne Amory vers d’autres conflits, des amants, un mari, des enfants, tandis qu’elle continue à poursuivre ses rêves, à combattre ses démons.

*****

Notre avis : 

Nous étions 2 à avoir terminé le roman mais l’avis était très positif ! Le style est fluide et très bon, vivant, captivant.

Dans ce roman Wiliam Boyd, nous fait traverser le 20ème siècle à travers la vie d’Amory. Elle doit faire face aux préjugés de l’époque, aux guerres, aux traumatismes causés par celles-ci, à la violence, etc. Mêlé à l’Histoire nous vivons l’histoire d’Amory ; ces amours, ses doutes, ses joies. Amory est une femme forte que la vie n’épargne pas. Jusqu’au bout, elle décide de sa vie, personne ne la dirige ou ne lui impose ces choix. Elle est libre et non conformiste. On regrette presque que ce soit qu’un personnage de roman. Personnellement, j’aurais aimé la rencontrer.

C’est un livre très riche en événements. On ne s’ennuie pas une seconde ! (Bon ok… le seul passage moins intéressant est celui où l’auteur donne trop de détails sur les manœuvres de guerre)

Chapeau à Wiliam Boyd qui a su si bien « raconté » la vie d’une femme.

Rappel : Amory Clay n’a jamais existé, c’est un personnage de fiction !

*****

Recommandation des filles :

  • L’auteur « Bernard Minier » avec notamment « Glacé », « Le cercle », « N’éteins pas la lumière »
  • La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joel Dicker : Très prenant, page turner.
  • « Nous rêvions juste de liberté » de Henri Loevenbruck : Road trip à moto d’une bande de jeune. Très prenant, émouvant, captivant
  • « Les intéressants » de Meg Wolitzer : Début un peu long, intéressant de suivre leur évolution de vie
  • « Les nuits de laitue » de Vanessa Barbara : léger, un peu loufoque

*****

Proposition de Lecture commune pour Septembre 2017 :

La lecture du mois de Septembre 2017 est… « C’est moi qui éteins les lumières » !

*****

Prochaine réunion : Samedi 9 ou 16 Septembre pour un Brunch !

2-ans-cake

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :